Après 10 ans de défrisage j’arrête !

cheveux-defrises-2

Cette année marque l’anniversaire de mon premier défrisage il y a 10 ans !

J’ai décidé d’arrêter

Inconsciemment ou pas c’est cette année que j’ai décidé d’arrêter et ce pour plusieurs raisons

  • Premièrement parce que mes cheveux étaient très fragilisés, secs et cassants malgré tous mes efforts et la fortune que je dépensais en soins en tout genre.
  • Deuxièmement et tout simplement parce que mes « anciens » cheveux, au naturel me manquaient ! Et oui, à chaque nouvelle repousse je me disais : « Mais ils sont beaux mes cheveux, pourquoi je les défrise ?!? » .  Les gens autour de moi également ne cessaient de me dire : « Pourquoi tu défrises, t’as pas besoin…t’as de beaux cheveux etc… »

Alors, 10 ans plus tard, avec le recul j’essaie de comprendre pourquoi j’ai défrisé mes cheveux.

Alors pourquoi j’ai défrisé mes cheveux il y a quelques années

En 2002 je passais mon temps devant BET à regarder des clips. Souvenez-vous à l’époque, la mode n’était pas à l’afro, ni au naturel. Les icônes afro d’aujourd’hui n’existaient pas encore (oui il y avait Jill Scott, Erykah Badu etc… Mais je ne les connaissais pas). A part Alicia Keys avec ses tresses, les coupes des stars de l’époque se résumaient plutôt à ça !

A 17 ans, on a envie d’être à la mode et de pouvoir arborer une longue chevelure lisse et brillante au vent comme ses stars préférées.
Alors après avoir harcelé ma mère pendant des mois, elle a fini par céder et m’a emmené chez le coiffeur pour un «assouplissement». C’était ma récompense pour mon bac de français !

J’étais très heureuse de pouvoir enfin être dans la «norme». Malheureusement, une fois l’opération chimique» terminée, j’ai été très déçue du résultat. C’était tout plat, sans volume et ça ne ressemblait en rien aux cheveux d’Ashanti !

De retour au lycée, je m’attendais à des commentaires négatifs, mais bien au contraire tout le monde est venu me féliciter et me dire que c’était joli… Et cerise sur le gâteau,  lorsque je mouillais mes cheveux assouplis, le résultat était très différent, j’avais de jolies boucles et de belles ondulations.
Croyez moi ou non, c’est à ce moment que les garçons se sont intéressés à moi. J’avais enfin du succès ! C’est comme ça que je suis tombée dans l’engrenage du défrisage.

Je ne supportais plus mes repousses (que je trouvais indomptables et moches), je ne voulais absolument pas revenir en arrière à cette époque. Mais avec le temps, la maturité et aussi grâce aux nombreux témoignages que l’on trouve sur le web, j’ai fini accepter mes cheveux tels qu’ils sont et m’accepter tout court. Que nos cheveux soient afro, crépus, frisés, ou bouclés, l’important est d’un jour arriver à les accepter.

Il ne faut pas nier l’impact des médias sur l’image que les femmes ont d’elles-mêmes et surtout les adolescentes, car à cet âge, on se cherche encore et nos modèles sont souvent les stars ! Heureusement de nos jours, il y a beaucoup plus de diversité à la télévision et les jeunes filles peuvent un peu plus facilement s’identifier à un quelqu’un.

Enfin bref, cela fait 10 mois maintenant que j’ai arrêté de me défriser chimiquement je précise, car je lisse mes cheveux avec les plaques de temps en temps (j’aime changer de tête) !!!
Et vous mesdames et messieurs (pourquoi pas) qu’est-ce qui vous a poussé à vous défriser les cheveux ?

Classé sous Lifestyle, Parlons-en !

Mon pseudo Nina est un clin d’œil à l’île où j’ai grandi : la Martinique ! Une île pleine de charme que j’ai quitté en 2007 pour poursuivre mes études à Paris. Déjà très coquette à l'époque, j'ai pu m'épanouir dans les nombreuses enseignes de cosmétiques que propose Paris. Inutile de vous décrire mon excitation à chaque passage chez Sephora, Mac ou Kiko. Addict au maquillage, produits de beauté et capillaire en tout genre j'aime partager mes expériences bonnes ou mauvaises.

Qu'en as tu pensé ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.