J’ai testé la micro-pigmentation des sourcils

micropigmentation-sourcils-le-boudoir-du-regard

Comme je vous le disais dans le précédent article, mes sourcils me posaient de gros problèmes. Je me suis décidée à les tatouer mais pas n’importe comment, ni n’importe où : le but étant de m’embellir et non l’inverse. J’ai opté pour une micro-pigmentation des sourcils.

C’est quoi la micro-pigmentation des sourcils

Aussi appelé tatouage semi-permanent, la micro-pigmentation est une technique qui vise à combler les trous présents dans la ligne des sourcils à l’aide de pigments colorants injectés à la surface de l’épiderme en petits points. Éphémère, elle dure entre 6 mois et un an.

Avant de se tatouer, il est important de savoir ce que l’on veut

De mon coté, je savais ce que je voulais mais surtout ce que je ne voulais pas, c’est-à-dire des sourcils noirs, épais et opaques à la Sonia Roland. C’est une très belle femme, mais ses sourcils durcissent son regard.

soucils-sonia-roland-tatouage

Je souhaite avant tout un résultat naturel et discret. Le but c’est qu’on ne puisse pas se douter que j’ai un tatouage.

Rechercher et trouver la bonne adresse

En surfant sur net, la plupart des internautes recommandaient une adresse spécialisée dans la restructuration et la micro-pigmentation des sourcils. Je suis tombée à de nombreuses reprises sur « Le Boudoir du Regard » situé dans le 16ème arrondissement à Paris.
Après un mois de réflexion, de recherche en tout genre… et d’économies, j’ai pris rendez-vous pour une restructuration et une micro-pigmentation.
Bien entendu, le choix de la meilleure adresse dépend de vos critères.

Le déroulement de ma micro-pigmentation

En arrivant au salon je n’ai pas été déçue, l’accueil était chaleureux et l’esthéticienne m’a mise à l’aise dès le début.

Avant de procéder au tatouage, l’esthéticienne dessine la ligne au crayon et une fois la forme et la couleur trouvée, elle passe au tatouage. Je ne mentirais pas : ça fait TRÈS MAL… j’ai fait mon possible pour ne pas pleurer… J’ai tout de suite mieux intégrée l’expression : ‘Il faut souffrir pour être belle ».

L’important, c’est qu’en sortant du salon j’étais satisfaite. Ma mère qui m’avait accompagnée m’a assuré que c’était joli… mais, en rentrant chez moi, j’ai trouvé le tatouage un peu épais et foncé… un peu vulgaire quoi… J’avais des sourcils à la Megan Good (je la trouve très belle, mais je ne suis pas très fan de ses sourcils).

sourcils-megan-good

Pour couronner le tout, mes sœurs se sont moquées de moi et j’ai eu droit à plein de surnoms pas très gentils. J’étais vraiment mal, je n’avais qu’une envie, remonter le temps pour tout effacer ! Je ne vous parle même pas de la douleur qui a persisté pendant 2 jours !

Au quotidien, j’utilisais un crème cicatrisante pour aider au processus de cicatrisation.

Mais je vous rassure, j’ai paniqué pour rien ! L’esthéticienne m’avait prévenue que le tatouage serait plus épais et plus foncé les 5 premiers jours et qu’il prendrait son aspect définitif une fois les croûtes tombées. Elle n’avait pas menti : tout est rentré dans l’ordre par la suite. Ce fut magique, une fois les croûtes tombées tout est rentré dans l’ordre et la ligne s’est affinée et éclaircie. Formidable, je suis tranquille pour au moins 1 an !!!

Les filles ? Avez-vous essayé ? Qu’en avez-vous pensé ?

1 Commentaire

  1. Pingback: Ma micropigmentation des sourcils | Made in Nina

Qu'en as tu pensé ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.